LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 2 avril 2012

FRANCE: PALESTINE, ISLAM. LES PROFITEURS N'ONT PAS DE LIMITE


99%, Palestine, Islam combien se font un maximum d'argent sur le dos de causes importantes voir sacrée...

Depuis quelques années déjà plusieurs "marque" de vêtement on vue le jour en France, en Belgique et ailleurs en Europe. Des marques qui surf sur l’intérêt que porte la population française, belge et européenne pour certaines causes. La cause la plus exploité est la Palestine, combien font des vêtements, des bracelets à l'effigie de ce pays colonisé par l'armée sioniste israélienne. Pour se donner bonne conscience certain disent reversés une partie de leur bénéfice à la cause palestinienne, sans jamais montrer le fruit des fonds qu'ils ont soit-disent apportés. La religion sujet sacré est aussi exploité par ces pseudo marques allant même utilisé des mots comme "muslim" pour Muslim United ou "firdaws" (le plus haut degré du Paradis) pour d'autres. Le propriétaire de la "marque" Firdaws allant jusqu’à mélanger ce mot cité à de nombreuses reprise dans le Saint Coran, exemple "firdanonymous" un énorme blasphème pour celles et ceux qui respect leur religion. L’appât du gain n'a plus de limite ces personnes pour la plupart se disent musulmanes choses qu’il ne nous est pas permis de contester par contre agir de la sorte est plus que blâmable ! Et se n'est pas les seul "Dine Records" et beaucoup d'autres ont les mêmes méthodes de travail toutes aussi blâmables pour gagner de l'argent.




Jamais un membre de Street T.V ne portera un de ses vêtements pour des raisons de logique et de principes. En effet comment pouvoir prôner pour une jeune fille ou une femme la pudeur comme le fait l'Islam tout en portant un tee-shirt moulant ou pour tout croyants écouter un artiste qui se dit défendre une religion mais qui en réalité ne défend que son portefeuille comme il (Medine) l’a dit il y a quelque temps "j'aimerais bien être un franc-maçon".




Pour conclure les anonymes ou les pseudos artistes qui disent défendre une cause et qui en réalité ne fond que se faire un maximum d'argent sont nombreux. Un exemple parmi tans d'autres Jay-Z qui a récupéré le combat des "indignés" américain en faisant fabriquer des tee-shirts à l’effigie des "99%" en gardant tout les fonds pour lui. En somme comme le dit le proverbe l’habille ne fait pas le moine.



Street T.V

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire