LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 18 mars 2013

FRANCE : Le Figaro.fr attaque le film qui dénonce les viols pédophiles a Outreau


" Outreau, ce sont deux vérités judiciaires totalement contradictoires : des enfants qui disent la vérité, dénoncent des dizaines d’adultes, et seulement quatre coupables."  



A Outreau le malheur des enfants violés n'est pas fini, après avoir été tortués pendants des années par des dizaines d'individus, une histoire mise en image dans le film " Outreau, l'autre vérité ". Ce film a peine sortie certains médias l'attaquent comme une honte pour son réalisateur et un dénis de vérité. Pourtant ce qui est vraie et ce qui ne peut être remise en cause par cet article du Figaro c'est que 12 enfants ont été maltraités, violés par des dizaines d'adultes et que la justice l'a confirmée, et cela même si après appel seulement 4 personnes ont été condamnés. Mais monsieur Durand Souffland n'en fait pas état dans son article ! Il préfère ne donner que "sa" vérité, une vérité tronquée ou tout au moins incomplète. Sinon comment finir un article ou la désinformation se mêle a une ironie malsaine et mal placée tellement le sujet est grave : 


Stéphane Durand-Souffland
" Ce documentaire, qui n'apporte strictement aucun fait nouveau à la connaissance de l'affaire, ne résulte pas d'un travail d'enquête journalistique classique, ouvert à la contradiction, mais véhicule une croyance. Or, la justice ne se rend ni ne jaillit dans des salles de culte. Il y a des jours où, plutôt que d'aller au cinéma, mieux vaut se payer un billet de cirque: là, au moins, on a le droit de croire, sans nuire à quiconque, qu'on coupe vraiment des femmes en morceaux." source : lefigaro.fr

Alors que dans le même temps on pouvait lire le juge Burgaud, qui a lui traité cette triste affaire dans les premiers temps, répondre aux questions du Point  :




Fabrice Burgaud

Le Point : Le documentaire Outreau, l'autre vérité pose un regard inédit sur cette affaire. Qu'en pensez-vous ? " Je pense tout simplement que cela* était indispensable, car, dans cette affaire, la parole avait été confisquée par quelques-uns. Je crois qu'il faut rendre hommage à Serge Garde, le réalisateur, qui a une connaissance approfondie du dossier, ce qui est peu fréquent. " Juge Burgaud. la suite ICI

Quoi qu'il en soie nous voulions rendre hommage a ces personnes qui ont subits parmi les pires atrocités qu'un être humain ne puissent endurer. Renseignez-vous sur les réseaux pédophiles français, belge, européens et mondiaux. L’omertà ne peut plus durer !!


H.H. S.tv


Bande annonce " Outreau, l'autre vérité "



Serge Garde, réalisateur de "Outreau, l'autre vérité" : "On vous a menti, on vous a désinformé!"



A lire aussi : 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire